Catégories

Informations

Newsletters

Les salons



Eurosteam bénéficie du plan de revitalisation industrielle de la CCI

Eurosteam bénéficie du plan de revitalisation industrielle de la CCI

Le Houlme. Face à la désindustrialisation de la vallée du Cailly, la chambre de commerce et d’industrie Rouen Métropole accompagne douze entreprises porteuses de projets d’emplois.

C’est dans les locaux de la société Euro Steam, que la chambre de commerce et d’industrie Rouen Métropole, a présenté mercredi 23 janvier, les premiers résultats de son plan pour la revitalisation industrielle du territoire du pôle de proximité Austreberthe-Cailly de la Métropole Rouen Normandie.

La démarche vise à faire face aux mutations survenues sur ce territoire qui a subi de lourds plans sociaux. « Nous avons mis en place, début 2017, un dispositif pour soutenir des projets générant une création nette d’emplois industriels, d’aide à la création et au développement d’activités industrielles », rappelle Vincent Laudat, président de la CCI Rouen Métropole.

Douze entreprises accompagnées

Il s’agit d’une mission industrielle de revitalisation économique (Mire) initiée dans le cadre d’une convention passée avec l’État et la société Wild, spécialisée dans la transformation et conservation de fruits, qui a fermé son site du Houlme en 2016.

« Douze entreprises porteuses de 108 projets d’emplois bénéficient d’un accompagnement sur ce territoire, principalement au Houlme et à Malaunay », indique la CCI. Pour bénéficier du soutien, trois critères ont été définis : une activité industrielle ou de service à l’industrie, une implantation sur le territoire et un potentiel de développement générateur de nouveaux emplois.

Parmi ces entreprises : Euro Steam, dirigée par Jean-Claude Chastant, qui compte aujourd’hui trente salariés. Unique fabricant français de matériel de nettoyage industriel, la société a bénéficié d’un accompagnement dans la recherche de compétences et de recrutement, la mise en réseau avec d’autres entreprises et a pu créer cinq emplois.

Pour la CCI, c’est « l’engagement d’une réelle dynamique territoriale de revitalisation industrielle dans la durée ». Sur les douze entreprises accompagnées par le dispositif Mire, 50 % sont des PME et 50 % des TPE. Les emplois créés concernent l’administratif, la production, le commercial, l’export, l’ingénierie et études.

« Ces douze projets reposent sur un montant global de près de 8,8 M€ d’investissements pour lesquels les aides financières d’un montant global de 1,6 M€ sont en cours de mobilisation. Cette démarche engendre un fort levier puisque pour 1 € de fonds privés, ce sont près de 9 € de financement public mobilisés », indique la CCI.

« Déjà sept dossiers sur douze ont bénéficié d’une intervention financière du dispositif », précise encore la CCI qui inscrit son action dans la proximité et travaille en étroite collaboration avec les acteurs locaux.

Publié le 26/01/2019 à 11:02 par © Paris-Normandie.fr